One Piece-Puissance est basé sur le célèbre manga d'Eiichiro Oda: One Piece, C'est un forum plein de vie.
 
AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [One Shot] La flamme du sacrifice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
No-Signal
Admin Schyzo
avatar

Masculin Messages : 197
Berrys : 126
Date d'inscription : 20/01/2012
Age : 20
Localisation : Derrière Toi
Emploi/loisirs : ~~
Humeur : ~Sadique~

MessageSujet: [One Shot] La flamme du sacrifice   Mar 27 Mar - 18:33

Bonjour tout le monde! Aujourd'hui je vous présente un petit One-Shot que j'ai réalisé... ben en fait je vous donne juste le résultat de mon écrit d'invention pour le Français xD (Oui c'est poru ça que c'est un peu rapide, y'avait pas de limite de longueur mais au-dessus de 4 pages en général ça saoûle mon prof et il saque...)


Il y a longtemps de cela, dans une contrée maintenant disparue de la Chine, à la frontière du Tibet et du Népal, vivait un jeune homme, orphelin, aux cheveux couleur de la braise mi-longs. On le nommait Xutiik, un nom étrange pour un individu étrange. Il vivait seul depuis sa naissance, emmitouflé dans sa toge, et, par un jeu du destin, ou peut-être aussi était-ce à cause de sa mentalité étrange, il était devenu exorciste. Il était connu de beaucoup et il se rendait parfois dans les villages alentours pour en bannir les démons. Malheureusement tout le monde le rejetait, le traitant lui-même comme un démon, à cause de sa couleur de cheveux, ses canines animales et surtout sa manie de tout purifier par le feu. Il était vrai qu'il était complètement fou et imprévisible, mais c'est ce dernier trait de caractère qui l'avait poussé à adopter un petit renardeau blanc comme neige, qu'il avait surnommé Utopizzz, en hommage aux merveilleuses histoire que l'animal lui racontait.
C'est pourquoi il décida un jour de quitter ces gens ingrats, pour aller combattre le démon qui ravageait une contrée voisine. Mais il avait devant lui un long voyage. Il s'arma d'un long morceau de bambou, qu'il tailla et durci avec le feu pour en faire une lame et fit son baluchon avec quelques plantes médicinales trouvées en montagne qu'il enveloppa dans une légère couverture. Utopizzz s'installa comme à son habitude dans la toge de l'exorciste, sortant sa tête par le col. Il regarda la pleine lune brillant au-dessus de lui, se sentant gonflé de pouvoir, puis alluma sa torche et se mit en chemin.
Sur la route, il rencontra souvent des autochtones, qui ne lui prêtèrent jamais une grande attention puisqu'il se montrait discret. Mais un jour, alors qu'il voyageait sur une route déserte, un individu masqué surgit de nulle part pour tenter de lui asséner un coup de poing. L'exorciste l'esquiva de justesse et essaya de répliquer avec le bâton de son baluchon, mais il ne fut pas assez rapide. Utopizzz sauta de sa toge et attrapa le baluchon dans sa gueule pour aller s'abriter, tandis que Xutiik dévoilait sa lame en bambou. On adversaire ria bruyamment à la vue de l'arme de l'exorciste, qui n'y prêta pas attention et se rua sur son ennemi. Il commença à enchaîner des coups plus ou moins adroits, en hurlant sauvagement, mais que l'ennemi masqué para. Un coup plus puissant les fit reculer les deux.


-Ta lame n'est pas aussi fragile qu'elle n'en a l'air. C'est du beau boulot, travaillé avec un feu bien ardent. Où l'as-tu trouvée? Lui lança l'homme avec une voix profonde.


-Je me la suis forgée moi-même, avec le feu de la purification. Mais puisqu'elle ne suffit pas pour cet affrontement, je vais te révéler cette flamme.




A ces mots, l'exorciste rangea sa lame, retira sa capuche, révélant sa chevelure de braise et frotta rapidement ses mains entre elles, créant une étincelle violacée qui donna vite naissance à un feu noir comme la nuit qui s'entretenait dans chacune de ses mains.
« J'ai vraiment l'air cool là, pensa-t-il. Une fois ce combat terminé je lui sors une réplique épique! »


Puis, profitant de la surprise de son ennemi, il utilisa ses flammes comme réacteurs pour foncer à toute allure sur lui, et lui donner un coup de poing enflammé qui mit feu instantanément à sa cible. Il se roula par terre pour l'éteindre, hurlant de peur, suppliant Xutiik d'arrêter ce feu démoniaque qui se répandait sur tout son corps.
Celui-ci se contenta de lui dire posément en lui tournant le dos :


-Voici le feu noir de l'infini. Il brûle à jamais, rétablissant la pureté de l'univers. Qu'il te fasse devenir néant.




Il fit ensuite disparaître le feu de ses mains et alla récupérer son baluchon auprès de Utopizzz, qui lui lança un « Tu déchires ! » enjoué.


Enfin, il remit sa capuche et repris son chemin, racontant à quel point il se sentait classe quand il combattait comme ça, et le peu de temps qu'il avait fallu pour trouver une aussi belle réplique. Le renardeau lui affirma d'ailleurs que dans un futur lointain, ce combat serait toujours relaté.


Mais ce combat n'était que l'annonce d'un dénouement proche. En effet, Xutiik voyait bien qu'il approchait de l'endroit désiré, puisque la nature autour de lui disparaissait peu à peu, laissant place à la neige, alors que l'endroit était habituellement verdoyant et chaud. Il se résolu de faire une pause au milieu des collines blanches, avant de se rendre au plus proche village le lendemain pour déterminer où s'était établit le démon.


Il déplia son baluchon, grignota en compagnie du renard quelques plantes médicinales permettant de garder une température corporelle stable, et se coucha à même la neige, recouvert par le mince tissu de son baluchon. La nuit passa rapidement. Les flocons tombaient légèrement, presque arrêtés, tel un paysage féérique. Les monticules de neiges étaient tels des cotonneux nuages où la fraîcheur reposait. Un des flocons finit par attendre le bout du nez de Xutiik, achevant de le réveiller. Il secoua la tête et jeta la couverture sur son côté d'un revers de la main. Malgré les plantes, cela avait été dur de dormir dans ce froid, et il avait encore le regard vide. Utopizzz le poussa du bout du nez pour attirer son attention, ce qui fonctionna.


-Ah ! Utopizzz ! C'est toi! Bon, ben, mon vieux, je crois qu'il va être temps d'y aller. Si on a de la chance, on l'aura d'ici ce soir !
-J'espère bien ! Mais j'ai un mauvais pressentiment...
-Oh, t'inquiète pas, tu sais bien que je gère... Et puis il t'es parfois arrivé d'avoir tort avec tes pressentiments. Ça n'en fera qu'une de plus ! Allez viens, on y va.




L'exorciste fit à nouveau son baluchon, puis il se remit en route. Le village n'était pas si loin, il pouvait déjà voir la fumée des cheminées s'échapper, et plus tard, il distinguait les maisons. Une fois arrivé sur place, un vieillard se jeta à ses pieds, bientôt suivi du reste de la maigre population, pour le supplier de les aider.


-Pas de problème ! Assura Xutiik avec un grand sourire. Je suis ici pour ça !
-Nous sommes ici pour ça, intervint le renard.
-Je me nomme Xutiik, exorciste de ma profession, et voici...
-Utopizzz, avec trois « Z », fidèle compagnon du meilleur exorciste !


Les habitants les regardèrent, bouche bée, avant que le premier vieux réponde, les larmes aux yeux :


-M...M...Merci beaucoup. Nous n'en attendions pas autant. Merci Xutiik, merci Utopiz, je...
-Utopizzz, avec trois « Z », s'il-vous plaît ! Le coupa le renardeau.
-Oui, excusez-moi. Je... Nous vous serons si reconnaissants si vous nous débarrassez de ce démon... Mais faites vite si possible, il revient tous les cinq jours nous prendre nos provisions, et il va revenir demain ! Il a kidnappé ma fille et s'est installé dans notre sanctuaire à trois-cent mètres du village, là-haut.
-Ne vous inquiétez pas, je m'occupe de tout ! Annonça fièrement l'exorciste. J'y vais tout de suite. Connaissez-vous son nom ? J'en ai besoin pour le bannir.
-Je le sais que vous en avez besoin. Nous avons réussi à l'obtenir, il s'appelle Azamech, murmura le vieillard comme si ce nom le faisait souffrir.
-Bien! Merci beaucoup !




Puis, sans attendre, il déposa son baluchon et couru en direction de l'endroit indiqué. Mais dès les premiers cents mètres, des individus masqués, semblables à celui qui l'avait attaqué la veille, se jetèrent sur lui, mais cette fois ils étaient plus nombreux. Mais Xutiik était au meilleur de sa forme, et il les repoussait tous avec sa lame de bambou et son feu mortel. Il avançait lentement mais sûrement, mais le nombre d'ennemi ne semblait pas diminuer. Utopizzz lui se contentait d'esquiver aisément les coups du peu qui le remarquait. Heureusement le feu de Xutiik se propageait au toucher, et ainsi ses adversaires se mettaient le feu entre eux, paniqués. Leur formation se détruit, et il en profita pour utiliser un coup surpuissant, créant une tornade de flammes aspirant tous ses ennemis. La voie dégagée, il couru mais cent mètres plus loin, de nouveaux adversaires parurent. L'exorciste ne prit pas le temps de les combattre comme précédemment, et se débarrassa de la totalité dans une gigantesque explosion de flammes dont il était le centre. Puis il sorti de la masse de flammes noire, balançant ses cheveux.
« Là, si j'ai pas la classe... pensait-il. Je verrai bien une musique genre... comment avait dit Utopizzz déjà ? Ah oui, un truc épique qui sera connu plus tard genre Highway To Hell ! »


Il vit le temple droit devant lui, mais pas de trace d'Azamech. Il courait le plus vite possible, quand il senti une immense douleur à son épaule gauche. Il regarda avec horreur son bras gauche tomber par terre, tranché par le démon derrière lui, par un moyen inconnu. Il hurla de douleur, et, sans réfléchir, lança d'un geste désespéré son sabre dans sa direction. Mais le démon était trop fort et le sabre n'atteint pas sa cible. Xutiik couru vers lui. Le démon, de près, ressemblait à un elfe : élancé, les oreilles pointues, les longs cheveux argentés , la peau sombre. Ça ne pouvait qu'être un elfe noir ayant très mal tourné. Xutiik décida de jouer sa dernière carte, puisqu'il ne pouvait plus créer de feu sans sa main gauche. Il décida de créer un feu plus puissant encore, la flamme sacrificielle. Il cria d'une voix rauque :


-J'invoque la flamme sacrificielle et je perd l'usage de mon bras droit ! Voici mon choix !


Une lumière rouge l'enveloppa, et son bras droit se transforma, non sans douleur, en une étincelante flamme qui habitait le corps entier de l'exorciste. « Meurs, Azamech !!! » cria-t-il alors, laissant sortir le feu envahissant sa gorge.
Le démon, surpris, et son nom invoqué, fut touché de plein fouet. Face à Xutiik, souffrant tellement qu'il ne pouvait plus bouger, se tenait un corps carbonisé et méconnaissable. Malheureusement pour l'exorciste, ce n'était pas Azamech qui fut touché. Le démon se tenait derrière lui, le sabre en bambou de Xutiik dans une main, et Utopizzz, inanimé, dans l'autre.


-Utopizzz ! Non ! Mais comment as-tu... balbutia Xutiik, bouleversé.
-Hé bien, vois-tu, ici ce n'est pas un rêve. Ça ne finit pas toujours bien. Et ce ne sont pas toujours les gentils qui gagnent, termina Azamech, lançant Utopizzz sur le côté plantant le sabre dans la gorge de l'exorciste.


Puis il retourna dans le temple, riant à gorge déployé, un rire faisant froid dans le dos à Xutiik, agonisant dans la neige rougie de son sang.

_____________________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 
[One Shot] La flamme du sacrifice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sacrifice Personel
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» >>. J'ai cru voir une flamme dans tes yeux... [PV Nuage de Citron et Nuage d'Ecureuil]
» La flamme jaune
» La chasse de la Flamme Noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Puissance :: Créations des Oppsiens ! :: Bibliothèque de Robin-
Sauter vers: